Artistes > Nathalie GRALL

Nathalie GRALL

Née en 1961 à Compiègne, Nathalie GRALL vit et travaille à Lille ; diplômée de l’institut d’arts visuels d’Orléans et de l’école nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, elle a été lauréate du Prix Grav’x en 1989 et du Prix de la Jeune Gravure du Salon d’Automne en 1992. Certaines de ses gravures au burin ont été acquises par la Bibliothèque nationale de France, les bibliothèques municipales d’Orléans et de Paris.

« Graver au burin exige calme, lenteur et minutie. L’outil calé au creux de la paume ouvre son sillon. Il donne le temps de comprendre et de révéler un dessin préalablement tracé au pinceau à même le cuivre. Il ne s’agit pas d’en faire  simplement une reproduction fidèle mais plutôt d’en restituer l’énergie, d’en exalter toute la force et la subtilité : le travail du graveur fait vivre le désir du peintre. Ainsi une dualité se crée ; l’estampe est le lieu où se superposent deux rapports au temps, au corps et à l’espace : celui de la fulgurance du geste créateur et celui de la patience de la main du buriniste. »

Loin des effets décoratifs d’une nature sublimée, c’est le dedans du monde qui émerge des estampes de Nathalie GRALL. En un seul mouvement, l’espace s’organise : les blancs dégagent l’essentiel de la courbe, les noirs marquent l’adéquation subjective entre la perception de l’artiste et un paysage qui n’est pas reproduit d’après nature, mais où « le hasard et l’imaginaire ont leur place ».

« Je ne dessine pas d’après nature. Je laisse venir à moi l’image, travaillant simultanément sur plusieurs cuivres à la fois, effaçant et reprenant le tracé. Je me situe souvent en un lieu intermédiaire entre figuration et abstraction où le hasard et l’imaginaire ont leur place. C’est pourquoi j’offre au regard des autres une image poétique du monde qui reste, pour moi, bien souvent une énigme. »